Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 09:00

Donc l'infirmière finit par faire les clichés demandés, pied et face. Elle les donne à maman et la ballade encore un petit quart d'heure jusqu'à la salle d'attente du médecin.

Ai-je précisé que le choc de ma maman contre l'objet contondant qu'est le mur/escalier/mammouth a laissé des traces visibles ?

C'est important pour la suite.

 

Le médecin arrive et prend l'enveloppe contenant les clichés. Il sort la radio du pied et la regarde avec beaucoup de concentration. 

Docteur : Hum-hum.

Concentration extrême.

Docteur : Ah oui.

Il se concentre tellement qu'on dirait qu'il va se transformer en quelque chose.

Docteur : Et vous avez mal où ?

Maman lui montre son visage en papier mâché sous la pluie.

Docteur : Ha... euh...

Il regarde la radio du pied avec encore plus d'intérêt.

Docteur : Euh...

CholiPapillon : Il y'a plusieurs radios dans l'enveloppe.

Docteur : Ah oui, bien sûr, je le savais hum-hum, c'était pour voir si vous suiviez....

Il prend la radio de la face, l'étudie, ne voit rien, balance au hasard que les sinus sont peut-être touchés et demande à maman de revenir en fin d'après-midi.

Sûrement le temps qu'il passe son diplôme.

 

 

A six heures, on est donc de retour à l'hôpital.

C'est avec une joie sans limite qu'on nous fait à nouveau passer d'une salle d'attente à l'autre, à l'autre, à l'autre avant de nous planter dans un couloir. Le médecin, qu'on suivait jusqu'à présent, nous a marmonné un truc avant de disparaître.

Enfin, maman est appelée pour un scanner.

Le médecin l'étudie avec force constipation en ses traits altiers.

Docteur : C'est bien ce que je pensais, les sinus sont touchés, infection, mort, on vous envoie vous ouvrir le crâne à Burdigala.

Maman : Mais... maintenant ? Je peux même pas rentrer chez moi avant ?

Docteur (après un regard douloureux d'homme de science incompris) : Bon D'ACCORD, allez voir mon confrère Poire mercredi, il décidera si vous allez mourir tout de suite ou non, c'est BON, hein, pas la peine de vous ENERVER. Rhaaalala, ces patients.

 

Sur ce, nous rentrons à la maison.

 

 

Demain, nous verrons la rencontre avec le docteur Poire.

 

 

 

 

Bises.

 

 

 

 

Repost 0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 09:00

C'est un peu la suite de mon précédent billet.

 

Cette fois, une copine de Kris, la mère, lui a donné une plaquette de viagra. Curieuse, elle voulait savoir ce que ça ferait si son mari Bruce en prenait mais elle n'osait pas lui en proposer alors elle n'a mélangé à son café.

Ils ont passé une après-midi mémorable sous la couette qui lui a donné envie de recommencer.

 

Le lendemain, elle lui refait le coup mais elle laisse la tasse sans surveillance et son fils Rob, d'une vingtaine d'année, se trombe de tasse. Kris ne s'en aperçoit pas et passe une très bonne matinée avec son mari pendant que Rob va faire une sieste et se réveille en... euh... en émoi.

Comme il n'arrive pas à le faire passer, il demande de l'aide à son beau-frère qui l'emmène chez un médecin.

Le médecin s'inquiète parce que Rob prétend qu'il n'a pris aucune substance qui pourrait expliquer son état. Devant le risque d'être envoyé à l'hôpital, Rob se décide à appeler sa mère qui débarque avec Bruce et Khloe.

 

Et c'est devant eux qu'elle comprend la méprise et se retrouve obligée d'avouer qu'elle drogue son mari.

 

Tout ça devant les caméras.

 

 

LES GENS SONT FOUS, PAR LA MALEPESTE !!

 

 

 

Bises choquées (mais quand même un peu rigolardes).

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 09:00


http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://photo.ma-bimbo.com/6/2936/moy/2348315.jpg&sa=X&ei=I_i8TsnNEYuIhQe999nJBA&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNFVO-kRtFJL1lOicTvUmiJMcM6XzQVous les connaissez, elles ont leurs têtes partout mais on ne sait jamais où on les a vues, elles militent pour PETA, posent pour Playboy, appraissent sur les tapis rouges au bras de sportifs de haut niveau, de magnat de la presse, de personnes d'influence.

Elles sont les pompom girls qui ont grandi et qui ont réussi.

Elles sont riches, belles, intelligentes, ambitieuses et facilement influençables.

Elles ont leur boutique de vêtements et accesoires, leur parfum et surtout leur émission de téléréalité comme dans de grands noms du show-biz comme Britney ou euh... bien ma foi... Kendra Wilkinson, Tori Spelling, Holly Madison, Snoop Dog...

Grâce à cette intrusion dans leur quotidien, on les découvre tristes, heureuses, folles, responsables, décalées, trompées, manipulatrices...

On a l'impression de les connaître et quand notre entourage regarde le défilé des stars sur les tapis rouges avec des points d'interrogation plein le crâne, on peut avoir nos trente secondes de gloire en leur disant : "C'est Khloe Kardashian, elle est mariée au basketter des Lakers Lamar Odom."

 

Bon, je n'ai pas E! (j'ai beau pleurer, personne ne veut me la brancher gratuitement et CholiPapillon m'en voudra si je passe mes journées devant une chaîne intellectuelle comme celle-ci) mais des fois, la chaîne Direct Star diffuse des émissions du genre.


http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://4.bp.blogspot.com/_VOER0iMVNG0/SdyOnwSqGuI/AAAAAAAAAqo/WqUAcf80-6A/s400/kourtney_kardashian_maxim_001.jpg&sa=X&ei=vfe8TvWlLMO2hQfs783PBA&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNGw7nqyGuBQm8jSpc59d4q7TqeRFQ

Comme L'incroyable Famille Kardashian.

 

Et il y'avait un épisode sympa hier.

 

Récapitulatif : 

 

C'est une famille nombreuse avec plein de cas et de K dedans.

 

Kris : la maman. Elle est née en 1955. Mariée à l'avocat d'O.J Simpson pendant 12 ans, ils ont quatre enfants : 

 

Kourtney, qui a l'âge de ma Soeur Parisienne.

 

Kimberly, qui a l'âge de mon CholiPapillon.

 

Khloe, qui a mon âge.

 

Et Robert, qui a l'âge de ma Coupine Paloise.

 

Divorcée en 1990, elle se remarie en 1991 avec Bruce Jenner déjà père de quatre enfants. Ils ont deux filles ensemble Kendall et Kylie.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.examiner.com/images/blog/wysiwyg/image/khloe_kardashian.jpg&sa=X&ei=M_a8TtyEAceLhQf0uIWrBA&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNHDFDauhx398y9n-QoGNHbGFFSHdA

 

Dans l'épisode d'hier, Bruce, qui vit au quotidien avec douze mille filles et leurs douze mille problèmes de filles, a une passion, les hélicoptères minatures télécommandés.

Drame : son hélicoptère préféré est en rade, il doit racheter un moteur à cinq cents dollars. Kris ne veut pas, elle trouve que c'est une dépense inutile, du gaspillage. Elle utilise en subterfuge pour qu'il lui donne son portefeuille, elle fouille dedans et lui confisque sa carte de crédit "pour que tu ne sois pas tenté".

Bruce est triste, il vraiment besoin d'un nouveau moteur pour son jouet alors il va demander de l'argent à sa belle-fille qui accepte en échange de quelques travaux dans la boutique qu'elle et ses soeurs gèrent.

Quelques jours plus tard, les trois soeurs aident Kris à se préparer pour une soirée. Comme elle refuse de porter deux fois la même tenue, elle s'est acheté une robe, ce qui déchaine l'ire des filles qui lui rappellent qu'elle ne doit pas acheter de vêtements sans leur en parler.

Elle vont voir l'objet du délit dans le placard. Il s'agit d'une robe noire simple.

Coût : quatre mille dollars.

Khloe sait lui rappeler la leçon qu'elle a imposé à son mari pour cinq cent petits dollars alors que deux jours plus tard, sa juge s'offre un bout de tissu au prix d'une maison.

Les trois soeurs décident de la punir comme elle a puni Bruce et elles fouillent dans son portefeuille pour en retirer six cartes de crédits dont celle de Bruce.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.missxpose.com/wp-content/uploads/2007/11/kim_playboy_280_394976a.jpg&sa=X&ei=1fa8TsOeL46XhQeC_aC-BA&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNHXmsmC4w76ffRh9G4CwQj5QB2nEQ

Réaction de Kris : 

-On ne fouille pas dans le portefeuille des gens ! C'est personnel !

 

Ah. Ton portefeuille est personnel à toi et le protefeuille de ton mari est... personnel à toi aussi ?

ça c'est la classe.

 

CHOLIPAPILLON ! On va appliquer les règles Kardashian maintenant !

 

 

Un jour je vous parlerai de Tori Spelling et de son hangar de 100 m2 qui lui sert de garde-meuble. On dirait le stock du Gifi de Villeneuve mais chez Tori, chaque carton coûte quatre vingt mille dollars.

 

 

 

 

Bises hollywoodiennes.

 

 

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 09:00

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.pipole.net/wp-content/uploads/2009/09/Megan-Fox-a-une-pr%C3%A9f%C3%A9rence-pour-les-filles.jpg&sa=X&ei=cJeyTrW_EcvFswbZhsGhBA&ved=0CA8Q8wc&usg=AFQjCNGnuRAxKlrv6uaDJ8q0ikgJzThb6QLes filles, c'est beau, ça sent bon et ça peut tendre les jambes dans des angles que les garçons comprennent pas mais qui leur font beaucoup d'effet.

Les filles c'est compliqué, ça demande noir mais ça voudrait qu'on réponde blanc. ça veut la sincérité mais une sincérité édulcorée qui doit les mettre en valeur.

Les filles, c'est la classe même si des fois elles finissent la bière, le paté et les clopes. Même si des fois elles font des concours de pets, qu'elles parlent cul plus fort qu'un camionneur en goguette et qu'elles décident de pas se raser le minou parce que "Alicia est revenue avec son mari alors que Will est teeeeeellement plus sex et amoureux alors je vais manger du chocolat et déprimer pendant des semaines jusqu'à ce que Brennan et Booth couchent ensemble. Après on verra."

Même ce côté-là on l'aime parce que si elles étaient parfaites, les garçons auraient peur de les toucher avec leurs gros doigts malhabiles.

 

 

Mais généralement, il y'a un côté que les garçons ne connaissent pas parce que c'est un côté qui ne se révêle qu'en troupeau de filles.

 

Je le sais, je suis une fille et j'ai passé quatre ans à l'internat.

 

Dans le lycée où j'étais, il y'avait quatre fillières : 

 

Les littéraires, la classe incarnée, les plus brillants, la crème de la crème, on était une dizaine à l'internat.

 

Les scientifiques, beaucoup moins classieux mais quelques bons éléments tout de même. Il n'y en avait qu'une à l'internat.

 

Les éco, totalement sans intérêt (sauf le prof d'éco, miam). Aucune n'était interne, donc on s'en fout.

 

Et enfin la majorité, la section SMS. Contrairement à la logique, il ne s'agissait pas des Suce-Moi, Salope, ou des Sado-Maso-Scato, mais des  Sciences Médico-Sociales.

C'est une filière compliquée, avec plein de cours difficiles mais le plus ardu dans tout ça c'est que c'est une fillière en grande partie féminine. 

Six classes de trente-cinq élèves, la majeure partie internes, dont quatre garçons.

180 filles réparties dans deux dortoirs avec une intimité minimale, cinq jours sur sept.

 

Ben croyez-moi, on est loin des batailles de polochons en sous-vêtements, des douches sensuelles et des longues conversations délicates sur la couleur des yeux de tel ou tel galant.

 

C'est plutôt du genre : 

 

-*Snifsnif* Tu sens pas?
-*Snifsnif* Non, quoi?
- Ça sent comme si quelqu'un avait ses règles."

Ce dialogue a été relevé sur le lieu de travail de Petite qui n'est pas danseuse exotique mais ouvrière sur une chaîne de montage d'horlogerie, avec une équipe exclusivement féminine. C'est exactement le genre de conversation que j'ai subit pendant quatre ans d'internat.

 

Une chose qu'il faut savoir quand les filles vivent en troupeau, leurs horloges biologiques se synchronisent. Or il est de notoriété publique qu'il faut éviter les filles pendant leurs règles et pendant le SPM (syndrôme pré-menstruel) sous peine de mort lente et douloureuse.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://wwespin.com/userfiles/2010/2/1/images/WWE-Divas-Royal-Rumble-20.jpg&sa=X&ei=7ZeyTsG0H9TQ4QT9wZnIAw&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNFOXtG5c7XIF1sWe_zVT_esJeOXJw

Maintenant, mettez cent quatre vingt filles enfermées sous le même toit pendant cinq jours alors qu'elles sont toutes en SPM.

C'est une vision tellement atroce que je ne peux vous la décrire ici. Les hormones aidant, les habituelles garces devient des dictateurs sans pitié, celles qui ont une âme de stripteaseuse passent leur temps à montrer leurs parties charnues à la fenêtre, dans les douches, en cours, derrière les toilettes, les filles timides que les hormones on rendues téméraires sont forcées de s'enfermer dans les placards pour ne pas se faire lyncher après avoir dit ses quatre vérités à la mauvaise personne...

Les jalousies, les non-dits, les rancoeurs gardées au chaud depuis des semaines ressortent comme une liqueur fielleuse dont tout le monde s'ennivre...

 

 

Et ça finit souvant par :

a) un éborgnement

b) un conseil de discipline

c) la programmation d'une mise à mort

d) une démission dans la honte

e) une réputation de trainée avec vidéo Youtube à l'appui

f) une automutilation dans les douches

g) une série de petites vengeances malsaines quotidiennes jusqu'à la mort

 

Les filles, c'est beau, ça sent bon, faut juste éviter de les laisser en bandes organisées. Le mafia n'a rien à leur envier.

 

 

 

Bises sociologiques.


 

 

 

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:00

Tiens si je devenais agent immobilier ?

 

J'entends partout "L'immobilier flambe", "les commissions se montent facile à 500euros", "les bons agents immobiliers conduisent les porshe". Et surtout "les huisseries sont d'époque, la pierre a un côté antique qui donne un certain cachet au domaine et au quartier tout entier" qui est la traduction de "les fenêtres sont moisies et laissent passer la pluie, le froid, le chaud et les ragondins, les murs sont en béton armé qui donne un air de bunker allemand mais comme le quartier est un ghetto hyper mal fréquenté, vous vous sentirez presque à l'abri. Sauf pour les ragondins. Et les impôts."

C'est ce qui s'appelle mentir avec classe. 

 

Je sais faire et même je suis douée.

 

Par exemple au lieu de dire "Ton gamin est une boule maladive et mal élevée", je dis "C'est un enfant énergique et bien portant. Son teint d'albâtre me fait penser à un ange..." ou encore "Non je n'ai pas envie d'aller à la banque rectifier le versement du loyer parce que ça fait deux ans de plus que vous l'augmentez sans prévenir, que j'ai la flemme et que pour moi, vous donner mon argent s'apparente à coucher avec DSK" devient "La banque a eu un léger problème informatique et n'a pas pu prendre en compte l'augmentation mais je file de ce pas motivé et hautement responsable rectifier cette terrible erreur".

 

C'est vrai  j'ai remarqué que les gens vous donnent plus facilement des délais, des réduc' ou des avantages si vous mentez. Par exemple le : "Meyrde, j'ai ENCORE laissé le bébé jouer avec mon I-Phone next génération", ça passe moins bien que "Il est tombé dans le Martini de Christiane Amampoor lors de gala de bienfaisance pour les jeunes défavorisés."

 

Donc l'immobilier.

 

ça doit pas être trop compliqué.

 

Une baraque, tu potasse un peu le dossier pour savoir combien y'a de pièces, tu jette un oeil pour voir si la salmonellose n'est pas trop visible et si tu peux faire passer la tâche de sang de meurtre du précédent propriétaire pour un reste de milkshake, et si c'est un gars qui visite, tu précise que la jolie voisine aime les poneys, les balades en forêt et les sous-vêtements Victoria Secret apparents...

 

Bon c'est vrai le système de comission est pourri mais tu guette tes collègues meilleurs que toi et paf ! Un petit coup derrière la fontanelle et c'est plié.

 

En plus après tu peux faire la belle genre "Ouiiiiii, jeudi dernier j'ai vendu la villa rue Croumfeld pour une noisette, tu saiiiiiiis celle avec les poutres apparentes et le perron en chêne du Canada.... tuwoiiiiiiiii j'ai tablé sur la montée de l'intégration hawaïenne sur le territoire américain, ça fait teeeeeeeellement couleur locale qu'on oublie que la France est quand même à 13h d'avion de l'amérique. Et quand ils ont vu les poignées de portes dix-huitième, c'était plié. Le bail est signé, ils ont été obligé de prendre un prêt à 12% sur 35 ans mais grâce à ma commission, on part quinze jour à Ibiza pour se murge... renseigner sur l'architecteur allemande. Ah ? Ibiza est en Espagne ? Depuis quand ?"

Ensuite tu peux envoyer tes enfants en pension, être invitée à la "petite fête branché dans ce nouveau lieu teeeeeellement déclassé que j'ai dégotté pour un petit artiste qui monte...", tu deviens riche et célèbre et tu as des assistantes...

 

En plus tu peux mettre des pancartes "VENDU" devant les maisons des gens. Dommage que "Gros Pervers" ne soit pas un terme pro aussi.

 

 

Bref, l'immobilier c'est la classe.

 

 

Bises ambitieuses.

 

Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 10:53

Des professionnels incompétents congénitaux, j'en ai connu. Par exemple l'hiver dernier, quand on a été privés d'eau chaude pendant un mois et demi. En plein hiver. Avec le Gigot qui n'avait qu'un mois de vie.

Le plombir était vraiment un ange. Il est venu tous les deux jours pour redémarrer le ballon d'eau chaude avec du bricolage de plus en plus expérimental. Dans ce cas-là, le professionnel incapable, ça a été le proprio qui a préféré payer les déplacements du plombier pendant six semaines plutôt que de faire changer le ballon d'eau chaude tout de suite.

J'ai du les menacer de leur envoyer le gars de la mairie qui s'occupe des logements insalubres pour qu'enfin puisse prendre un douche.

Après, je reconnais que la bouilloire branchée à côté du lavabo, les vingt-cinq minutes nécessaires à remplir la baignoire chaque matin pour le Gigot, les vaisselles au dégraissage plus qu'aléatoire, le lavage de cheveux à l'arrosoir, bref tout ça, ça avait un petit côté apocalypse sympathique.

Mais ça aurait été mieux avec de l'eau chaude.

 

Il y'a aussi ce gars qui venait réparer le toit, chez ma mère. Il passait un quart d'heure à parler télépathiquement aux tuiles, il donnait un coup de perceuse pour faire genre, il descendait racketter ma mère avant de partir. Quand elle le rappelait à la première grosse pluie parce qu'elle avait son propre Niagara dans sa cuisine, il prenait une voix excédée comme si elle faisait exprès de creuser des trous dans son plafond. Il lui disait que ça tombait bien, il avait un créneau entre lundi en 8 le nouvel an de l'année suivante, entre 8h et 22h, et qu'elle devait rester chez elle en l'attendant.

 

Après, y'a aussi pléïade de médecins qui te disent sans même regarder ta plaie de 30 cm qui suppure et qui sent le raisin fermenté que c'est une piqure d'abeille.

Ou encore ceux qui, devant des symptomes évidents de muguet dans la bouche d'un bébé de cinq mois, de signes encore plus évidents que le bébé ne dort plus et ne mange plus depuis des jours, donnent un petit peu de sirop pas trop fort et puis pourquoi pas, un petit bonbon-huhuhu, les enfants sont une joie, trente euros, merci.

 

Et puis il y'a aussi les guichetières.

"Bonjour, je viens me plaindre.

"Prenez un numéro, huhuhu.

...

"ça me fait pas rire moi. Je ne reçois pas mon courrier. Je ne sais pas si vous le savez mais c'est la Poste qui m'apporte mes factures, logiquement, et que si elle ne fait pas son boulot, je ne sais pas ce qu'il faut que je paye et si je ne paye pas, ben... je vous laisse deviner la suite.

"Rhooo ben oui mais c'est les congés là... 

"Depuis août 2010 ? ça c'est du congé. Bon écoutez, vos facteurs ne font pas leur boulot, parfait, en attendant, comme je ne reçois plus mes relevés de compte, j'ai besoin qu'on me donne mon identifiant pour que je les consulte sur internet.

"Aaaaaah mais je ne peux pas vous le donner, faut voir avec ma collègue.

"Qui est ?

"En congé, elle revient à la Saint Gliglin.

...

"Donc. Je ne reçois pas mes relevés de compte, je ne peux pas les consulter sur internet, vous ne pouvez pas me les imprimer ou simplement me les laisser consulter ici.

"C'est ça.

...

"Je fais COMMENT, alors, pour faire mes comptes ?

"Appellez le 3639 (numéro sutaxé, vend ta grand-mère pour le payer)

J'ai appelé. On m'a répondu que sans mon identifiant, je ne pouvais pas accéder aux services de ce numéro.

 

 

 

 

 

 

Mais bon.

 

Au moins,

 

 

 

Samedi je suis allée me faire maquiller-coiffer pour un mariage. Elles ont à peine jeté un oeil sur moi et elle m'ont transformée en princesse.

Je vénère les coiffeuses et les ésthéticiennes. Je veux les épouser. Je veux qu'elles prennent la tête du pays.

 

 

P1080823

 

Bon je pensais que CholiPapillon m'avait pris en photo mais ce n'est pas le cas. Tout ce que je peux vous proposer pour illustrer c'est cette photo prise par une cousine du marié et qui ne montre que la moitié de la coiffure et que dalle du maquilage. Merci mon coeur de n'avoir pas immortalisé ce jour malgré mes demandes répétées et limite harcelantes.

 

 

 

Bises de princesse.

Repost 0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 09:00

(Attention : Cet article n'est pas drôle, il est écrit sous le coup de la colère, à la suite de l'appel à l'aide d'une personne qui n'a pas donné signe de vie depuis des année et qui m'appelle pour me dire qu'elle se sent trop mal d'avoir trompé son conjoint. Il fallait appeler avant, quand ce n'était qu'une pulsion, qu'un fantasme inassouvi. J'aurai pu aider. Ne me demande pas de te comprendre maintenant, de dire ce que tu veux entendre, je ne veux pas que tu m'implique dans ton mensonge, dans ta traîtrise. Ne me mèle pas à ça, c'est au dessus de mes forces. ça m'est impossible. Je ne regrette pas de t'avoir raccroché au nez. Je ne suis pas ton psy.)

 

 

Je ne parle pas des mécréants, des catholiques vus par les extrémistes musulmans. Moi je parle de ceux qui disent : 

 

Naaaan mais c'est pas s'que tu crois...

 

C'est un accident...

 

Je ne sais pas comment c'est arrivé...

 

Je nettoyais mes baloches et le coup est parti tout seul....

 

ça ne se reproduira pas...

 

 

Et le meilleur : Chéri (e), ça ne veut rien dire...

 

 

Bon, les enfants, je ne pensais pas avoir  aborder ce sujet parce que, candidement, je croyais que les cocus, c'était pas si répendu que ça mais finalement plus j'en parle autour de moi, moins ça me paraît rare.

Actuellement, quand je fais un tour d'horizon de mes proches, j'ai l'impression d'être dans une saison de série américaine. Tout le monde couche avec tout le monde sans restriction, sans inhibition, sans aucun respect des règles.

 

Aujourd'hui, dire à son mari/sa femme : "Je vais au ciné avec Copin(e)" et retrouver dix secondes après le/la meilleur(e) ami(e) dudit mari/femme pour une partie de jambe en l'air, c'est courant, c'est fashion, c'est normal.

 

Normal ?

 

C'est normal de fouiller les poches de son partenaire et de lui faire une crise de jalousie à la moindre ombre de doute alors qu'on eut une aventure voire même une relation extra-conjugale ?

 

C'est normal de coucher avec le voisin pour ensuite essayer d'apprendre à ses enfants de respect et l'honneteté ?

 

 

Bon, bien sûr si vous vous êtes décidé avec votre partenaire pour une relation ouverte et que ni vous, ni votre partenaire, ni vos amants/maîtresses n'y voient d'inconvénients, roulez jeunesse.

Mais si au contraire vous vous permettez de tromper, de mentir, si vous êtes capables de regarder dans les yeux votre partenaire et de lui assurer qu'il/elle est le/la seul(e)

 

 

Alors vous êtes déviant.

 

 

 

 

Souvent ce qu'on entend quand on demande "Pourquoi tu n'as rien dit ?", les infidèles répondent : 

 

Je ne voulais pas qu'il/elle souffre.

 

Sérieux ? Fallait y penser avant de trahir les promesses vendues avec le pack "conjoint".

 

 

 

 

 

 

Et une petite vérité avant de raccrocher : 

 

 

On ne résout pas un problème d'argent en couchant avec la voisine, sauf si elle est banquière.

On ne résout pas un problème de stress en couchant avec un serveur de café même s'il a des réductions au SPA.

On ne résout pas un problème de plein d'essence et de retard au boulot en se tapant le pompiste même s'il ressemble à Stu Redman du Fléau.

On ne résout pas un problème de costume de marié trop petit en couchant avec la demoiselle d'honneur, fusse-t-elle une vieille amie de toujours.

 

 

Le sexe ne résout rien.

 

Le sexe implique juste une autre personne dans vos problèmes, et ajoute ainsi les problèmes de cette personne aux vôtres. Et même si vous vous dites "je sais ce que je fais, je suis le seul impliqué là-dedans", vous vous trompez. En offrant votre coeur à quelqu'un, vous lui demandez de vous faire confiance.

Elle ouvre une porte pour vous, parce qu'elle vous aime, et vous, vous profitez de sa confiance pour forcer la porte et y imposer votre amant/maîtresse, vous l'obligez à coucher avec le fantôme de vos ébats malhonnêtes et alors que vous lui dites "Je t'aime", alors qu'il/elle sent son coeur grossir sous vos paroles, vous l'empoisonnez avec votre mensonge.

Vous vous moquez de lui/d'elle.

 

Vous lui manquez de respect.

 

 

 

J'aime mon CholiPapillon, j'ai envie de me marier avec lui tout bêtement parce que je l'aime, mais à cause de gens comme vous, quand j'en parle, on me répond que oui, c'est mieux pour les impôts, pour le Gigot, pour les papiers, pour la tradition.

 

Désormais, les gens qui croient encore en l'amour, on les regarde en hochant la tête comme devant un enfant qui croit encore au Père Noël.

Ma relation avec CholiPapillon est belle et lumineuse, elle est pleine d'étincelles comme dans un Walt Disney (mais pas Pocahontas ou Esméralda. Je pensais plus à Mulan mais sans la partie travestie).

 

Je vais vous porter l'estocade : 

J'aime mon CholiPapillon, je vais me marier avec lui parce que je l'aime et je me fiche de vos stupides idées sur les sentiments. Je suis fleur bleue, je crois aux fées et vous tous qui pensez que l'amour n'existe plus, sachez que c'est vous qui l'avez tué.

 

 

Bises énervées.

 

Repost 0

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : Journal d'une fée moderne
  • Journal d'une fée moderne
  • : J'aimerais bien être théoricienne du complot, le problème c'est que je m'en fous. Alors à la place je bavarde.
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose ?