Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 09:00

Ce soir, sur la 8, il y' avait une émission sur les vampires et les loups garous. J'en ai retenu deux-trois petites choses :

 

1 : Des fois, les voix off ne se rendent pas compte de ce qu'elles disent. "Mais une menace bien plus effrayante fait son apparition. Le Docteur Machin..."

Diantre, quelle terrible menace !

"... est dépêché sur le site pour enquêter sur cette apparition."

Ah bon ! J'avais pas compris ça...

 

2 : Le gars mort et enterré depuis dix ans débarque chez son fils et le tue. Les villageois en colère creusent à l'endroit de sa tombe et le trouvent étendu là, du sang frais coulant de sa bouche.

Un expert prouve par A + B que les cadavres frais ont tendance à gonfler et sécréter des trucs rougeâtres qui pourraient faire penser à du sang, donc n'importe quoi cette histoire.

Oui mais : c'était pas un cadavre tout neuf. Il était enterré depuis dix ans.

Et il était tranquillou venu manger chez son fils avant de le manger lui et de retourner dormir dans sa tombe. Si ça c'est pas bizarre...

 

5 : On peut photographier les auras des gens en rajoutant des plaques de métal dans l'appareil et en y provoquant des décharges électriques. C'est tout à fait fiable de détraquer un appareil photo. C'est SCIENTIFIQUE.

 

4 : Un chasseur se balade près de sa maison. Il aperçoit une drôle de silhouette. Il croit d'abord à un homme flippant déguisé en gorille mais il ne tire pas parce que ce n'est pas la saison. Là, c'est la saison des cerfs, et lui c'est pas un braconnier alors...

 

5 : Tous les gens qui ont vu des vampires et des loups garou sont parfaitement fiables et ils sont passés au detecteur de mensonges et à l'hypnose. Deux méthode PARFAITEMENT FIABLES et impossible à truquer...

 

 

Décidément, je me demande si les loups garou ne sont pas plus simples à envisager qu'un documentaire non truqué...

 

 

Bises occultes.

Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 09:00

Quand mon CholiPapillon me saoule, j'ai un remède radical : Persuasion en DVD. Déjà, Jane Austen en bouquin ça l'amortit, mais cinq minutes de Jane Austen en film et il sombre dans le coma.

Le film Persuasion est le plus efficace et même si j'adore cette histoire, je me dois d'avouer que le film est plutôt longuet. Interminable. Limite mortel.

 

Mais comme j'aime vous faire part de mon expérience, je vais vous raconter l'histoire.

 

 

Chez Jane Austen, il y'a toujours un personnage féminin qui se démarque. Lizzie Bennet est la plus connue pour son esprit vif et son désir d'indépendance.

Emma Woodhouse est vue comme la plus française des héroïnes d'Austen mais je ne sais pas en quoi. Elle est très riche, aime que le monde tourne à sa convenance, est rapidement lassée et dois sans arrêt se trouver des nouveaux hobbies.

Elinor Dashwood est une femme de raison, avec un esprit pratique qui force l'admiration, elle peut se dresser contre les autres et contre sa propre famille sans perdre pied.

La petite Catherine Morland est touchante par sa fraîcher et sa naïveté.

Celle que j'ai du mal à supporter, c'est Fanny Price, une pauvre petite cosette plate et molle qui tombe amoureuse de son cousin tout aussi mou et qui en prime s'appelle Edmond. Edmond, quand même. La honte.

 

Je vais donc vous parler de Anne Elliot.

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://leboudoirdemeloe.files.wordpress.com/2012/02/persuasion4.jpg&sa=X&ei=Bhc8T6brCsaw8gPdsPCBCw&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNHUo_uOsr8iiaMtXNz9ig8hDT__GAAnne a un caractère effacé et timide, un peu dans le genre de Fanny Price mais j'ignore pourquoi, je la trouve plus touchante, plus méritante.

Elle est la seconde fille d'un baronnet qui vit au dessus de ses moyens depuis le décès de son épouse. C'est un homme vaniteux qui s'arrête à l'apparence.

Sa soeur aînée Elisabeth est une femme magnifique dont la beauté commence juste à s'étioler. Elle a la trentaine et est aussi vaniteuse que son père.

Anne a été une jeune beauté courtisée dans ses jeunes années mais une déception amoureuse l'a plongée dans une cruelle dépression qui a fané ses attraits avant l'heure.

(C'est marrant comme j'ai tendance à tourner mes phrases pointu quand je parle d'Austen)

Au moment du récit, elle a vingt sept ans, elle est à peine mieux considérée qu'une domestique et son seul appui reste sa voisine, la veuve et très riche Lady Russell, qui est aussi celle qu'il l'a forcée à rompre ses fiançailles.

Anne a une soeur plus jeune, Mary, hypochondriaque et mariée à Charles Musrgove, un homme riche, débonnaire et futile.

 

Notre histoire commence alors que les Elliot sont contraint de louer la demeure familiale, Kellynch, pour renflouer les caisses et éviter la ruine. Sir Walter Elliot et Elisabeth décident de s'installer à Bath et sans lui en laisser le choix, envoient Anne à Uppercross auprès de Mary, éternellement souffrante. Elisabeth la remplace sans aucun scrupules par Penelope Clay, une jeune veuve arriviste.

L'annonce de l'identité des locataires plonge Anne dans un grand trouble. En effet, l'Amiral Croft est marié à une madame Croft née Wentworth qui n'est autre que la soeur du Capitaine Frederick Wentworth, son ancien fiancé !

Diantre !

 

Mais seuls Sir Walter, Elisabeth et Lady Russell sont au courant de cet ancien attachement et personne ne fait lehttp://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://2.bp.blogspot.com/-UxyPTL60rtY/Tb55V7O6GiI/AAAAAAAAFhg/w8Rm365Z620/s1600/persuasion_2jpg.jpg&sa=X&ei=PBc8T_HoDMqr8APGreSxCw&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNGYjMJTeQ4jZWEMnEG65iN-4m3dmA raprochement entre les Croft et le Capitaine Wentworth.

Anne prend ses quartiers à Uppercross où elle a fort à faire : s'occuper de Mary et des enfants de celle-ci, écouter les confidences des soeurs et de la mère de Charles...

Mais bientôt les ennuis commencent. Uppercross est bien trop proche de Kellynch et l'Amiral Croft vient un jour se présenter et les invite tous à dîner pour fêter l'arrivée du Capitaine Wentworth.

Fort heureusement, un des enfants se casse un bras donnant l'occasion à Anne d'échapper au repas. Je suis sûre qu'elle l'a fait exprès, la coquine.

Mais la compagnie du Capitaine a tellement été apprécié à Uppercross qu'il est souvent invité à revenir et Anne et lui se croisent donc plusieurs fois.

C'est un choc pour Anne. Il est encore plus beau et solide (et maintenant en plus il est riche) qu'avant tandis qu'elle, elle ne voit dans ses yeux, n'est que l'ombre d'elle même.

Et pendant qu'elle fait le deuil de son coeur, elle est contrainte à le regarder faire la cour au deux jeunes soeurs de Charles Murgrove, Henrietta et Louisa.

Il se montre très froid envers elle, retournant encore plus le couteau dans la plaie, jusqu'à ce qu'un voyage à la mer change la donne.

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://3.bp.blogspot.com/-tbmBP7IFN-g/TkEFzXDnkKI/AAAAAAAAJOo/PyUvDwQos5c/s1600/Persuasion.jpg&sa=X&ei=BRg8T7ncCYfJ8gOd_7WSCw&ved=0CAwQ8wc4Eg&usg=AFQjCNGjcJvxy_Uq9HOyw0jnVJED865NbALe changement d'air, les embruns, le paysage rendent à Anne un second printemps et en remontant une digue, le petit groupe croise un étrager qui s'arrête, admiratif, devant Anne. Wentworth le remarque et alors qu'il croyait lui avoir fermé son coeur, il ressent un pincement de jalousie.

Plus tard à l'auberge, ils apprennent que cet homme n'était autre que le cousin d'Anne, un riche héritier qui s'est très mal comporté avec Sir Walter dans le passé, et de plus héritera de Kellych à la mort de ce dernier.

 

La semaine de loisirs tourne court lorsque Louisa, faisant preuve de futilité, se blesse à la tête en tombant. Là encore, le calme et l'efficacité d'Anne font ressurgir des souvenirs chez Wentworth. Mais il y'a une complication : Il s'est montré trop familier avec Louisa et tous attendent désormais qu'il officialise leur union.

Laissant Louisa sous la garde d'amis proches, les Capitaines Benwick et Harville, Wentworth s'en va pour réfléchir et si possible briser par l'éloignement les liens qui le lient à Louisa pendant que Anne est contrainte de rejoindre son père, sa soeur et Miss Clay à Bath.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://marie-claudebrouillet.com/wp-content/uploads/2011/09/persuasion2.jpg&sa=X&ei=Vxg8T-iyJNP18QPlgvyECw&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNH9V0KExkpgb3v9Ot_gQjqiVN1vvQ

Elle n'aime pas cette ville, elle n'aime pas le comportement fat de sa famille mais il y'a trois points positifs à son voyage : Lady Russell est à Bath, tout comme William Elliot, son cousin admiratif et également une ancienne amie d'école, handicapée.

Dès le début, William Elliot lui témoigne tout l'intérêt d'un homme amoureux mais elle se rend compte que son coeur ne sera jamais à un autre que Wentworth...

 

Une lettre d'Uppercross brise ses derniers espoirs. Le mariage de Louisa est annoncé. Toute la compagnie débarque à Bath pour choisir les tenues de mariées des filles (car Henrietta se marie aussi avec Charles Hayter, un jeune maraîcher).

 

L'épreuve est douloureuse et les avances de son cousin, bien que flatteuses lui deviennent importunes. Bien sûr, ce mariage lui donnerait la position sociale qu'elle avait toujours souhaité : elle deviendrai la maîtresse de Kellynch, sa chère demeure. C'est également le souhait de Lady Russell.

 

Mais Anne hésite.

 

Et elle a raison. Wentworth débarque à Bath et la vérité éclate : Louisa épouse le Capitaine Benwick. Wentworth est donc libre.

Dans le même temps, Miss Smith, l'amie d'école de Anne, lui fait des révélations troublante sur William Elliot, un homme froid et intéressé qui n'a reprit le contact avec ses parents que pour briser l'hypothétique rélation amoureuse entre Sir Walter et Miss Clay. Si une telle union avait du se faire et qu'il en était né un fils, il n'aurait plus été l'héritier présomptif.

Mais entre temps, il était véritablement tombé sous le charme de Anne, qu'il comptait sincèrement épouser.

 

En faisant de Miss Clay sa maîtresse.

 

Anne est désormais certaine de ne pas vouloir de lui.

 

Enfin, après mille turpitudes et courses dans Bath, Anne et Wentworth se rentrouvent et se déclarent.

 

 

 

C'est beau, c'est beau !

 

 

Bon je voulais en faire un article drôle mais je crois que j'ai perdu mon sens de l'humour dans ma casserole de riz collant. Oui parce que j'ai fait des sushis, résultat j'avais plus assez de temps pour plancher véritablement sur ce sujet.

 

 

Bises littéraires.

Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:00

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.silence-action.com/wp-content/uploads/2011/01/Easy-A-Will-Gluck.jpg&sa=X&ei=WC3bTueXBYKohAeH24GABw&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNHuE7MvBWCp4Q2EfZ7t_3nVwkUolgIl y'a quelques actrices de films-vitamine que je suis avec intérêt. C'est par période : période la Mandy Moore a commencé avec la fin de la période Shane West, puisque j'ai découvert dans Le Temps d'un Automne, que la petite pouffe blonde pas super douée en musique était devenue une actrice agréable.

Mandy Moore m'a conduit à Anne Hathaway par le biais de Princess Diaries... Bref, vous comprenez l'idée.

Un jour sans faire exprès, je suis tombée sur Amanda Bynes dans Sydney White. Conquise, j'ai écumé sa filmo jusqu'à ce petit bijou.

 

L'histoire : 

 


 

 

Olive tient de ses parents un incroyable sens de l'humour. Heureusement parce qu'il va lui en falloir pas mal pour supporter sa vie, pendant un temps.

Pour se éviter un week-end avec la famille nudiste de Rhiannon, sa meilleure amie, elle s'invente un rencard avec un petit ami imaginaire. Le lundi, harcelée par son ami, Olive finit par "avouer" avoir perdu sa virginité alors qu'en fait elle a passé le week-end comme ça :


 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://images4.fanpop.com/image/photos/18800000/Olive-easy-a-18898011-1280-720.jpg&sa=X&ei=LzvbTqLMJpGJhQfs-cTpBg&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNFVUZynOk-B2EQ3sc2q8_C4fjbzyQManque de pot, leurs confidences sont entendues par Marianne, une activiste religieuse flippante qui fait courir l'information plus vite que l'éclair. Olive se retrouve donc taxée de trainée avant d'avoir pu y penser. 

Habituée à être tansparente, elle décide de profiter un peu de sa nouvelle popularité mais ça dérape vite : Le directeur la menace d'exclusion pour avoir traité une copine de Marianne de connasse (les joies de la VF : Olive est punie pour avoir été grossière, sauf que l'autre avait commencé en la traitant de pouffiasse. Excusez-moi mais en français, pouffiasse aussi c'est une grossierté, alors pourquoi l'aute n'a pas eu aussi un avertissement ? Sûrement parce qu'en anglais elle est plus correcte). Deuxième erreur : elle accepte de se faire passer pour le plan cul d'un élève gay qui en a marre d'être harcelé.

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://1.bp.blogspot.com/_01SFArVfwk0/TI9v9Rm-cDI/AAAAAAAAAiI/v3EhpJWixiY/s1600/easy-a-movie-image-1-cropped-proto-filmcritic_reviews___entry_default.jpg&sa=X&ei=yC3bTp-aHIWphAeg69jBDg&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNFmXSu-pBPJXdA_Lhf4-t1YjekauwA partir de là, tout va de mal en pis. Après une dispute avec Rhiannon, elle décide de donner à tous ceux qu'ils attendent d'elle : elle se fabrique une garde robe de garce, coud un A écarlate sur tous ses hauts pour rappeler le célèbre roman de Nathaniel Hawthorne étudié en cours, et elle accepte de monnayer ses mensonges à des losers en recherche de gloire.

Elle devient la cible à abattre. Le groupe religieux de Marianne fait le forcing pour la faire expulser alors qu'un de leur membre (qui couche avec la conseillère d'orientation mariée au prof préféré d'Olive) prétend qu'Olive lui a refilé des chlamidiae, le mec dont  Rhiannon est amoureuse décie de profiter des sevices d'Olive mais refuse de comprendre qu'elle ne couche pas vraiment avec les gens...

Lorsqu'elle tente de se sortir de ce sac de noeuds en comptant sur un renvoi d'ascenseur des gens qu'elle a aidé, elle se retrouve devant un mur d'égoïsme et de lâcheté avec en point culminant la conseillère d'orientation.

A bout de nerfs, elle révèle à son prof la vérité sur l'infidélité de sa femme.

 

 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.collider.com/wp-content/uploads/Penn-Badgley-EASY-A-3-600x371.jpg&sa=X&ei=sT3bTq3XB8mVswaJ7dCEDA&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNEuztfF4aX369EkV92ypbEnR0CmYg

mascotteNe sachant plus quoi faire, elle tente le tout pour le tout. Avec l'aide de son seul allié, son amour de jeunesse, elle appate les foules en promettant une diffusion XXX sur internet. La vidéo est en fait la réalité toute nue de l'histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

J'ai adoré ce film, j'ai adoré la relation Emma Stone-Penn Bagley, j'ai adoré les mimique d'Emma Stone, la façon de surjouer d'Amanda Bynes... Je vous le conseille.

 

 

 

Bises cinématographiques.

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 09:00

Il existe un homme bien sous tous rapports qui se prénomme finement l'Odieux Connard. Ce très cher Odieux a publié ceci sur son blog. Je lui vole lâchement.

 

Enjoy.

 

 

Et voici mon passage préféré : 

 

bella-facebook-detail.jpg

 

Bises cambrioleuses.

 

 

Repost 0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 09:00

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://ecx.images-amazon.com/images/I/51X1K40RPQL._SL500_AA300_.jpg&sa=X&ei=roa_TqK1OYOe-QbVlvCLBQ&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNFv-aiUaAxJ9_0rUdmvxTPruwqRiwOfficiellement, cette série de Scott Shepherd est inspirée de la nouvelle Colorado Kid de Stephen King.

 

La nouvelle raconte l'arrivée d'une jeune journaliste, Stephanie MacCaan, dans la petite ville insulaire de Moose-Lookit. Pour l'intégrer dans l'équipe du canard de la ville, deux vieux briscards lui racontent l'histoire la plus mystérieuse du coin toute en la traînant derrière eux dans les environs. Au rythme du récit, Stephanie apprend à connaître la mentalité particulière des insulaires et s'attache à la ville.

L'enquête dont lui parle ses deux compères journaleux est l'histoire d'un inconnu retrouvé mort sur la plage dans les années 80, étouffé par un morceau de steack,  avec dans la poche un paquet de cigarette et une pièce russe. Personne dans le coin ne l'avait vu vivant, et plus bizarre encore, l'enquête qui permet de découvrir son identité permet également de révêler, preuve à l'appui, que l'homme était encore dans le Colorado cinq heures seulement avant sa mort sur la plage.

Encore aujourd'hui, personne ne sait comment et pourquoi il est arrivé là.

 

Revenons à la série Haven.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://img.over-blog.com/492x679/0/51/65/79/TF1-6/Les-mysteres-de-Haven.jpg&sa=X&ei=Eoa_TverOMed-waX8ZT4BA&ved=0CAsQ8wc&usg=AFQjCNHKOG1fAmZzPqmQyBN0Jn6HIQ49Rw

Haven est une agréable petite ville portuaire du Maine.

 

...

 

Vraiment ? Parce que dans les Tommyknockers, Haven est une agréable petite ville du Maine en plein milieu d'une gigantesque forêt. Si j'avais été eux, j'aurais situé mon récit soit à Moose-Lookit, comme dans le bouquin, soit sur une autre île utilisée par King, comme Little Tall, la ville de Dolores Claiborne, de la Tempête du Siècle et de cette nouvelle de morts qui reviennent bouffer leurs familles.

Mais bon. Je pense avoir un élément de réponse à ce choix, je vous en ferai part plus loin.

En attendant, que se passe-t-il dans cette série ?

Audrey Parker, agent du FBI et forcément jolie, blonde (Emily Rose, ressemblance étonnante avec Elisha Cuthbert), avec un lourd passé comme toute héroïne qui se respecte, est envoyée par son patron dans la drôle de ville de Haven à la poursuite d'un fugitif. Mais le temps qu'elle arrive, le type est retrouvé mort. Elle découvre que certains habitants de la ville ont des capacités hors du commun. Une femme est capable de ressuciter des gens et des animaux en les empaillant. Un homme peut soigner des maladies mentales incurables ou rendre fou rien qu'en jouant de la musique. Un autre peut, par sa colère, empoisonner toute personne qui mange la même chose que lui.

Ces phénomènes pourraient peut-etre avoir un lien avec la possession extra-terrestre racontée dans le livre Les Tommyknockers, mais ça c'est mon idée.

http://s.nt1.tv/mmdia/i/27/0/les-mysteres-de-haven-harmonie-10574270ifhmw_2033.jpg?v=1

A la fin de sa première enquête, Audrey  décide de rester à Haven, ce que voulait son patron du FBI qui est forcément de mèche avec une personne mystérieuse.

Audrey est d'autant plus décidée à rester qu'elle a vu une photo d'un article de journal sur l'affaire du Colorado Kid datant de 1984 où on y voit une femme qui brune qui lui ressemble trait pour trait. 

Orpheline, sans aucun lien avec son passé, elle est bien sûr en constante recherche.

Et enfin, elle rencontre un beau policier au passé mystérieux qui ne ressent aucune douleur, et un beau contrebandier au passé mystérieux qui la drague (Eric Balfour, vu notament dans le pilote de Buffy et dans 24').

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.xanapus.com/blog/wp-content/uploads/2011/01/colorado-kid-clipping.jpg&sa=X&ei=2Ye_TsroCoWF-wbt0pzmBA&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNFXXe_kssLcdtpxxu8wU6FeQUjaiQ

Voilà la photo de l'article en question. Personnellement je la trouve assez mal foutue. ça sent la mise en scène à plein nez. Cette nana est en plein milieu de la photo, à l'intérieur du périmètre de sécurité imposé par la police (on voit un flic interdire l'accès aux curieux), avec un gamin de même pas 10 ans, devant un cadavre pourrissant. Elle fait rien, elle est juste là sans aucune expression avec un gosse qui à l'air de se foutre royalement du macchabé devant eux. Le photographe derrière elle ne semble pas s'intéresser au cadavre mais bel et bien à elle, comme celui qui a prit la photo de l'article, puisque on ne voit qu'elle, donc on se dit qu'elle est forcément importante, pourtant, (dixit le journaliste qui donne la photo à Audrey) elle n'est pas mentionnée dans l'article ni dans la légende.

 

En définitive, c'est une série que je vais suivre parce que c'est estampillé Stephen King mais à part http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.video-streaming-megaupload.com/wp-content/uploads/2010/07/6248c45f18oster3.jpg.jpg&sa=X&ei=D4a_TrX0JZHG-QbetcT1Aw&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNGK_12IuOkLAF5tJiwc0LglVpVnAAquelques bons ingrédients, la tarte est parfaitement insipide. L'héroïne est pâle et sans saveur, une énième jolie fille obligée de s'endurcir et qui cherche guérir une blessure d'enfance et qui se retrouve à hésiter entre le bon et le mauvais gars.

Les décors sont magnifiques, les paysages donnent envie de s'installer dans le Maine et les enquêtes sont plutôt intéressantes mais mal amenées et mal expliquées, les fins d'épisodes sont souvent baclées.

Enfin, NT1 a déjà censuré un épisode : Le deuxième épisode, "Papillon", où un bar local est détruit par des papillons. Il n'a pas été diffusé.

En attendant, alors que la diffusion de la série a commencé la semaine dernière, on a déjà droit à une rediffusion à la suite des inédits. 

Sérieux ? Y'a pas d'autres programmes qui méritent une place dans la grille ?

 

 

 

Bises série-maniac.

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 09:00

Next est un film de science fiction dans lequel Nicolas Cage, ses cheveux, ses sourcils et ses dents ont la capacité de voir légèrement dans le futur ce qui lui permet de faire des trucs très utiles comme arnaquer des gens à Las Vegas, tricher au jeu, échapper aux vigiles...

Bizarrement, alors que pour sa propre vie il ne peut voir que deux minutes dans l'avenir, il se met à rêver de Jessica Biel et il se rend compte que quand il s'agit d'elle il peut voir jusqu'à quatre minutes.

 

Or, le FBI est à la recherche des sourcils de Cage et après beaucoup de turpitudes, il finit par se faire embarquer, on lui met des écarteurs de paupières et on l'oblige à regarder les infos pour qu'il dise où et quand une bombe va exploser.

 

Et moi je me dis : Attends, le gars, il ne peut vois que deux minutes dans l'avenir. Même s'il arrive à voir l'explosion, je doute que le FBI puisse arriver sur les lieux, trouver la bombe et la désamorcer en moins de 120 secondes...

En gros, Cage est peut-être une bonne attraction pour une bar-mitzvah mais je doute qu'il soit très utile pour une chasse à la bombe.

 

Mais bon, le FBI est persuadé qu'il va y arriver sauf que tout ce que voit Cage, c'est que Jessica Biel a été enlevée, qu'elle est branchée à une ceinture d'explosifs et va mourir. Incapable de voir autre chose que sa dulcinée, il entraîne le FBI, il déjoue les plans des méchants, libère sa copine et là...

 

 

TADADADAAAAAME ! 

 

Il se rend compte qu'au lieu de se focaliser sur les roploplos de l'ancienne Marie Camden, fille de pasteur, il aurait peut-être du chercher la vraie bombe, celle qui risque de crâmer les trois quarts du pays.

Et qui explose.

 

Et il se réveille dans les bras de Jessica Biel juste avant le début de toutes cette histoire.

 

Donc a) Finalement il était utile pour la recherche de bombe

b) il est obligé de rompre avec Jessica Biel avant de commencer pour pas être perturbé dans ses visions.

c) Il s'est embêté pendant une heure et demi à courir partout, à se faire tirer dessus, à voir des gens mourir dans tous les ses et à se faire mettre des écarteurs dans les yeux... pour... rien... et il doit tout recommencer.

 

Je ne sais pas vous, mais je trouve ce film vain et épuisant.

 

Cela dit, certaines scènes étaient superbes : quand il évite les vigiles au tout début en passant entre eux sans se faire remarquer, ou quand il se duplique pour couvrir plusieurs étages à la recherche des méchants, et enfin quand il avance vers le méchant qui lui tire dessus et qu'il se duplique encore et que toutes ses dupplications se font tuer.

Mais il y'a aussi des scènes légèrement pesantes. Toutes celles avec Jessica Biel en fait. Cette fille n'est utile que dans Massacre à la Tronçonneuse (quand j'ai vu ce film, j'étais un peu pompette alors à part une tronçonneuse et la présence potentielle de Jessica Biel, je ne me souviens plus de grand chose).

 

 

 

 

En résumé : Une bonne base, mais mal amenée, mal dirigée et mal jouée, avec quelques scènes agréables mais trop rares. Une fin intéressante mais qui laisse une impression de baclé, d'inachevé.

 

 

Bises cinématographiques.

 

 

 

Repost 0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 09:00

Résumé : L'an dernier, la mère des Gnomes est tombée sur un appel à temoins pour une émission télé. Elle a pris contact, a raconté sa vie et s'est vue dire que son histoire était passionnante mais pas dans le thème. Par contre, son dossier était conservé pour un potentiel sujet sur une autre chaîne du groupe.

Un an plus tard, elle est contactée par France 2 : son histoire correspond à un sujet présenté par Sophie Davant. Après une semaine de discussions internet et téléphoniques, on nous informe que la comission de décision se réunit vendredi et qui si c'est accepté on passera à l'enregistrement le jeudi suivant.

Arrive le mercredi et BOUM ! On nous annonce que les billets sont pris, le trajet est payé, on enregistre à Paris le lendemain.

Vite vite, le Gigot est confié à sa grand-mère, je ne me cherche pas de tenue spécifique, on m'a répété pendant une semaine qu'on s'en fout de moi et que je serai cachée dans le public.

 

On part.

On mange dans le train.

On arrive en retard mais le chauffeur de taxi était sympa.

Cholipapillon part au maquillage, son ex-femme au débriefing et moi et le nouveau mari de l'ex on s'installe dans une salle d'attente où de charmantes naïades passent régulièrement pour vérifier qu'on est bien en train de piller les petits fours mis à notre disposition.

On me répète que je ne suis là qu'en tant qu'accompagnante et qu'on ne s'occupera pas du tout de moi.

Je suis soulagée, j'ai des yeux de panda mort et je suis coiffée comme le leader de Gojira.

 

On nous escorte, moi et le nouveau mari de l'ex femme de Cholipapillon, dans le public.

Cholipapillon est tout beau dans sa chemise, sur le plateau. On échange des sourires crispés. 

Le plateau est tout petit vu d'ici et ... ah les gradins aussi. Je me fais tripoter les fesses par le voisin de derrière et j'ai mon 41 fillette planté dans celui de devant.

La chauffeur de salle tombe amoureux de moi et de mon tee shirt Metallica qui lui rappelle sa jeunesse.

Sophie Davant arrive, l'enregistrement commence.

 

Dans sa vie, la première invitée se fait eclipser par l'ex de son conjoint au point de passer toutes leurs vacances et moments en couple avec elle. Sympathique. Dans le public, tout le monde l'exhorte à le plaquer.

Bon conseil.

La deuxième invité semble diriger un gigantesque club échangiste d'ex. Elle a rencontré son premier mari à treize ans, a divorcé, s'est remariée avec son premier amour rencontré à onze ans, est resté en contact avec son ex qui est devenu super pote avec son nouveau. Il s'est trouvée une nana qui est dans l'asso de leur club de sport et l'ex de cette nana est leur maître d'arts martiaux, à l'ex mari et au nouveau mari. 

Dans le public, je n'entendais que des trucs du genre "elle est très maternelle", "elle a eu la bonne réaction", "elle est très responsable".

Chais pas pour vous mais moi j'ai trouvé ça malsain. Et dérangeant.

Le dernier invité c'est mon CholiPapillon.

Et oui, même si c'est son ex qui les a contacté, il semble que la cheîne aie trouvé l'histoire de CholiPapillon plus intéressante que la sienne. ^-^

J'avais beau savoir ce qui allait se dire, ça m'a mit de l'eau dans les yeux de l'entendre.

Après Karine est arrivée sur le plateau et dans le public, j'ai entendu "Oooooh comme elle est jolie !". Du coup, son nouveau mari était tout fier.

Après, la Davant a décidé que finalement ça serait une bonne idée de donner son heure de gloire aux conjoints qui étaient persuadés de rester planqués loin des caméras.

-Vos conjoints sont dans la salle ? Alors on va les interroger... Oooooh, je vois une petite jeune fille toute rouge !"

Même pas vrai !

 

Heureusement, dnas le couloir à la sortie, une nana m'a dit que c'était charmant, mon rougissement.

 

 

Ensuite on a repris un taxi (un plomb aussi sympa qu'un prof de fac), le train (on a encore mangé dedans), la voiture et on est enfin rentrés à la maison.

 

 Une dernière chose : Je suis ravie de voir que la caméra ne rajoute pas cinq kilos, comme on me l'avait dit, et que même pas coiffée, maquillée et même si je viens de me taper sept heures de voiture-train-taxis et douze petits fours saucisses-hanchois, je passe très bien à l'écran \o/

 

Voilààààààààà ! 

 

 

 

Bises de star.

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 09:00

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.tillthecat.com/wp-content/uploads/2011/01/sophie-davant.jpg&sa=X&ei=uz6RTuSQHdDQsgaVybH5Dw&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNGRsbzmlo7rioeO_Z5E5Y-za3x8cQSi vous êtes devant votre télé demain après midi et que vous vous languissez de moi, je suis invitée sur l'émission de France 2 "Toute Une Histoire" présentée par Sophie Davant et dont le thème du jour est "Comment s'entendre avec son ex en trois leçons".

 

 

Je suis dans le public pendant et mon CholiPapillon est sur le plateau. Vous le reconnaitrez facilement, c'est le beau avec la chemise.

 

J'apparaît brièvement à la fin de l'émission. Guettez le tee-shirt Metallica surmonté d'une visage rouge-tomate.

 

 

Je suis une célébrité maintenant (-air pompeux-)

 

      Une bande annonce est dispo .

 

Bises glorieuses.

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 09:00

Vous l'aurez compris, le vrai titre ne comporte pas de "qui pue", ça c'est mon ajout personnel qui tient au fait qu'elles ont gardé ce jean quatre ans en le portant à tour de rôle SANS JAMAIS LE LAVER ! 

 

Mais commençons par le commencement.

Déjà, j'ai d'abord vu le film parce que dedans il y'avait Alexis Bledel et America Ferrera. L'histoire mièvre à souhait m'a donné envie de lire au moins le premier tome, manque de pot, je venais de toucher mon salaire et j'ai trouvé l'intégrale, donc j'ai lu les quatre tomes. Que j'ai aimé. La honte.

Il y'a de grandes différences d'histoire entre le bouquin et le film mais je ne sais plus quelle version fait partie de l'oeuvre écrite ou de l'adaptation, donc je vais faire un medley des deux.

http://static.moviefanatic.com/images/gallery/bridget-carmen-lena-tibby.jpg

Quatre amies  de toujours, Carmen, Lena, Tibby et Bridget, s'apprête à survivre à leur premier été séparées. Pendant que Tibby passe deux mois à travailler dans une grande surface, Lena part en Grèce dans la famille de ses parents, Bridget au Mexique dans un club de soccer et Carmen chez son père.

Juste avant la séparation, elles trouvent un jean qui, miracle, leur va parfaitement à toutes les quatre alors qu'elles sont de taille et de corpulence différentes. Assurées de son pouvoir magique, elles en font le symbole du lien qui les unit.

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://06.img.v4.skyrock.net/063/ann-brashares/pics/179608617_small.jpg&sa=X&ei=NRmcTuifDeb24QTP1Jz0Aw&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNEF1XHQdiOI5Sqbi_zd1Pyf18kjNQLena, super coincée et complexée par sa grande beauté, part donc en Grèce où elle rencontre Kostos, un charmant grec qui la bouleverse.

Problème : Kostos est a) faussement accusé d'avoir sexuellement aggressé Lena

b) l'héritier d'une famille rivale de celle de Lena.

donc leur amour est impossible.

En plus il est grec et elle est une fille. Mais bon. Finalement, grâce au pouvoir du pantalon magique qui pue, elle repousse les frontières et parvient à rétablir la vérité/faire accepter Kostos.

C'est donc une Lena changée qui rentre aux USA, elle n'est plus la beauté triste qui se cachait sous des vêtements de mamie mais une jolie adolescente américaine qui s'assume.

 

 

 

Tibby s'apprête à passer l'été le plus long de l'histoire de l'Amérique. Elle a déccroché un job de mise en rayon dans untibby-et-bailey.jpg Huit à Huit local grâce au salaire duquel elle compte renouveller son matériel vidéo. Elle profite de la monotonie de son quotidien pour faire un documentaire sur la médiocrité humaine. Alors qu'elle porte le jean, elle vient en aide à une petite peste de douze ans, Bailey, atteinte de leucémie qui s'autoproclame son assistante et lui permet de voir au delà des apparences. Elle lui fait rencontrer Brian, un geek aux cheveu gras et à l'acné triomphale qui passe ses journées à jouer à un jeu d'arcade.

La mort de Bailey donne une nouvelle tournure à sa vie et à son travail et Tibby, réfractaire aux sentiments humains tellement sa propre morosité l'enferme, se met à voir par les yeux de Bailey.

 

 

 

 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://06.img.v4.skyrock.net/063/ann-brashares/pics/217555975_small.jpg&sa=X&ei=vRqcTsH_H6n74QSa9YmVBA&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNG-Ocy9WiRg9BLEjtjDIikFKYlwEABridget est une grande fille, athlétique, hyperactive et totalement ignorante du danger. Elle a mal vécu le suicide de sa mère depressive et craint d'être aussi malade qu'elle. Joueuse de soccer talentueuse, elle se fait remarquer dans son camp et se sert de ses charmes pour séduire un entraîneur plus âgé qu'elle. Décidée à trouver la plénitude qui lui fera oublier la mort de sa mère et les indécisions sur sa santé mentale, elle finit par coucher avec lui et sombre ensuite dans la dépression.

Tout d'un coup elle est persuadée d'avoir le même mal-être que sa mère et l'incapacité de son père à exprimer ses sentiments ne l'aide pas.

Heureusement, dès son retour, ses amies sont là.

 

 

 

 

 

Carmen.jpgCarmen a enfin, d'après moi, l'histoire la plus intéressante. Ses parents ont divorcés dans son enfance et elle est confiée à sa mère. Pour la première fois depuis toutes ses années elle s'apprête à passer deux mois complets rien qu'avec son père.

Sauf qu'il a oublié de lui dire qu'il était en couple.

Qu'il avait deux beaux-enfants.

Qu'il allait se marier au cours de l'été.

Qu'elle allait être demoiselle d'honneur.

Elle tente de s'adapter mais tous les moments qu'elle pourrait passer avec son père sont torpillés par des devoirs envers sa nouvelle famille.

Entre humiliations, solitude et mise à l'écart, elle se sent mal et est incapable d'en parler à son père qui lui semble parfaitement heureux.

Lors d'un essayage de sa robe de demoiselle d'honneur, le fait que sa présence est plus un cheveu sur la soupe qu'une cerise sur le gâteau, elle s'éclipse et passe la soirée dehors sans donner de nouvelles. Lorsqu'elle retourne chez son père, persuadée qu'il s'inquiète pour elle, elle le voit attablé avec sa famille en train de rire. S'en est trop pour elle. Elle brise un carreau avec un galet, fait ses valise, laisse de l'argent pour payer la fenêtre et rentre chez elle.

 

Les relations entre son père et elle semblent définitivement closes mais c'est sans compter sur ses amies qui viennent de remettre Bridget sur pied.

Elles lui enfilent le jean magique, l'accompagnent chez son père et lui permettent d'assister au mariage au cours duquel son père finit par lui ouvrir son coeur.

 

 

Oh c'est bôôôôôô !

 

Fin du premier été.

 

 

On verra un autre jour pour les trois été suivants.

 

 

 

Bises mièvres.

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 09:00

Une fois descendus, ils découvrirent que le petit salon était éclairé par quelques bougies et un bon feu de cheminée. Sur le canapé, reposait un plaid et sur la table, deux tasses de vin chaud.
Ah enfin ! ça se précise. 
La gouvernante avait préparé cela à leur attention et s'était retirée.

Que tu crois... Y'aurait des caméras dans un coin que ça m'étonnerait qu'à moitié...

Ils s'assirent tout deux sur le canapé et commencèrent à parler de la soirée. Il la vit frissonner et lui proposa de partager le plaid. Elle se rapprocha donc de lui jusqu'à sentir son odeur et sa hanche contre la sienne.

J'avais lu "l'odeur de sa hanche". Je me disais aussi...

Il plongea son regard dans ses yeux et se risqua timidement à lui demander si elle avait compris les propos du père noël et si elle avait envie de découvrir son cadeau.

Non. J'attends ça depuis le début mais là d'un coup j'ai un doute...

Il la vit rougir et elle acquiesça, se rapprochant doucement de lui. Il approcha ses lèvres des siennes et l'embrassa longuement. Sarah se dit que ce baiser était le plus envoûtant et délicieux qu'elle ait connu.
Il posa sa main sur la cambrure de ses reins et l'approcha de lui. Il effleura sa peau et sentit combien elle était douce.
Elle sentait papillonner son ventre, tandis qu'une chaleur entre ses jambes l'envahissait. Ses mains parcouraient son corps tout en créant son propre émoi.

Sa peau avait une saveur légèrement musquée qui l'attirait et la rendait folle de désir. Oui, elle brûlait de désir pour cet homme qu'elle dévorait des yeux depuis des jours et elle voulait sentir son corps contre elle.

Il l'embrassait longuement, découvrant chaque partie de son corps, la chérissant de ses doigts. Lorsqu'il atteint son sexe, elle se sentit frémir rien que par son souffle sur ses lèvres gonflées de désir.
Chais pas vous mais je trouve ses descriptions assez écoeurantes...
Au contact de sa langue, elle sentit une chaleur l'envahir qui la gagna totalement ensuite. Son agilité lui fit sentir les méandres du plaisir sans qu'elle ne puisse contrôler quoi que ce soit.
L'orgasme s'empara de son corps, la faisant gémir de plaisir, trembler de fébrilité, et enfin, s'abandonner totalement au creux de son corps protecteur.

Elle s'assoupit légèrement, moment qu'il mit à profit pour la contempler longuement et qui ne fit pas baisser son excitation.
Ben voilà. Elle s'endort alors qu'il n'a pas finit. C'est malin.
Lorsqu'elle émergea de sa torpeur, elle le regarda avec attention, avant de partager avec lui ce qu'il lui avait donné.

Je ne veux savoir de quoi elle parle. ça a l'air dégueu.

Elle fit courir ses mains sur son corps, palpant ses muscles, caressant ses jolies fesses musclées, embrassant son torse, titillant ses lobes d'oreilles et faisant courir sa langue sur sa peau qu'elle faisait suivre de son souffle chaud.
J'espère qu'elle n'a pas mangé d'ail...
Il se laissait faire, tout en la maintenant légèrement contre lui. Elle s'empara de son sexe, lui fit connaître milles délices, avant de le chevaucher avec ardeur. Leur étreinte fut quasi fusionnelle, une énergie commune les animait d'une attention et d'un entrain pour ainsi dire féérique par cette nuit de noël.
Je comprends plus trop, on dirait qu'elle a prit des mots au hasard et qu'elle les a jeté sur sa feuille. Ou qu'elle a utilisé GoogleTraduction.
Cette nuit là, ils firent l'amour jusqu'à l'aube.

Dans une maison où il y'a des ENFANTS. Faudrait pas l'oublier.

Lorsqu'ils se réveillèrent, le feu dans la cheminée s'était éteint et ils entendaient déjà les premiers murmures des enfants.
J'espère qu'ils ont verrouillé les portes.
Ils s'empressèrent de quitter le petit salon pour gagner l'appartement de Nicolas dans l'aile droite de l'orphelinat et petit déjeuner ensemble devant les montagnes enneigées.

Lorsqu'ils regagnèrent les enfants, ceux-ci eurent un sourire entendu entre eux en les voyant arriver ensemble, mais ne firent pas de commentaires. Ils le savaient bien qu'ils s'aimaient ces deux là !

No comment. C'est tellement mièvre que j'en perds ma plume.

Depuis ce jour, plus rien ne fut jamais comme avant et il ne fut plus question de malédiction. Sophie s'installa avec Nicolas à l'orphelinat et s'engagea pleinement auprès des enfants.

Souvenez-vous : l'héroïne c'était Sarah au début. Sophie c'était sa copine...

D'ailleurs, ils eurent un petit garçon et une petite fille ensemble par la suite, et vécurent très heureux.

 

Mon djeu je suis toute émoustillée... ils ont eu une petite fille ! C'est tellement sexy ! A quand le robot Moulinex ?

 

 

 

Fin.

Excusez-moi pour cette affigeante histoire. Je ne l'avais pas lue en entier, je ne la pensais pas aussi... autant...

Je le referais plus.

 

 

 

Bises désolées.

Repost 0

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : Journal d'une fée moderne
  • Journal d'une fée moderne
  • : J'aimerais bien être théoricienne du complot, le problème c'est que je m'en fous. Alors à la place je bavarde.
  • Contact

Tu Cherches Quelque Chose ?